Véronique Lagny Delatour

Il y a très peu de temps, elle était un reporter électron libre, c’est-à-dire sans attaches contractuelles ; ce qui est un luxe pour la liberté de mouvements et un handicap pour toute velléité de carrière. Elle est toujours enseignante vacataire pour l’université de Metz et, le reste du temps, à la recherche de textes qui lui font ressentir des émotions. Il lui est nécessaire, voire vital, de partir à la rencontre de cultures différentes, de se faire raconter la vie ailleurs par des gens ordinaires, des gens sans importance, paraît-il. Abandonner pour des moments d’espace et de temps suspendus son armure mentale d’occidentale reste son plus grand plaisir qu’elle souhaite vous faire partager à travers ces petits bouts de monde que sont les contes et les images d’ici ou d’ailleurs.

Informations